Situé au nord du Grand Duché de Luxembourg, Troisvierges doit son caractère unique principalement à sa position géographique et à son développement historique. Tout commence quelque part au milieu des forêts ardennaises lorsque les gens développent le pays et s’établissent en colonie. La première référence à Troisvierges date de 1353. Elle est faite sous l’appellation « Ulflingen », nom qu’on utilise toujours aujourd’hui. Le nom français Troivierges fut seulement adopté au 17° siècle lorsque des pèlerins wallons ont commencé à l’utiliser pour se référer à l’endroit sacré dédié aux trois vierges Sainte Fides, Saintes Spes et Sainte Caritas. 
Une carte topographique datant de 1906 montre de façon frappante la transformation radicale que le village de Troisvierges (« Ulflingen » en allemand, et « Elwen » en dialecte luxembourgeois) a connue en passant de village purement rural à un lieu de commerce. Les employés du chemin de fer et des douanes constituent alors la plus grande partie de la population locale. Les professions et les métiers d’artisanat allaient se diversifier rapidement et de nouveaux commerces bien approvisionnés allaient attirer des clients de toute la région. Le village animé et en pleine expansion comptait 1550 habitants en 1910. Cependant, après la seconde guerre mondiale, la population allait connaître un net déclin (moins de 1000 habitants en 1980 !) Ce développement négatif a heureusement été freiné dans les années 1990, principalement suite à de nouvelles installations. Les autorités ont développé des zones industrielles et résidentielles, ce qui a eu un impact immédiat et positif sur la croissance de la population de cet ancien centre du rail, où le chemin de fer a perdu beaucoup de sa signification d’antan. 
L’ancienne population agricole a presque entièrement disparu et toutes les classes sociales se retrouvent même dans les plus petits villages. 39% de la population sont composés d’étrangers. 32 nationalités sont représentées dans la province où les Portugais (522) et les Belges (246) sont de loin les plus nombreux. 
Grâce aux infrastructures modernes, que ce soit en ce qui concerne les écoles ou la culture et les sports, les nouveaux venus peuvent s’attendre à une intégration réussie et on peut soutenir une croissance à long terme dans la région. Un grand nombre d’installations s’établissent dans la zone industrielle de Troisvierges. Beaucoup plus encore arrivent dans la région et il est par conséquent nécessaire de planifier une extension au site industriel. Un tel environnement positif est attractif pour les jeunes travailleurs et les jeunes familles. Et la population augmente d’autant plus.
Troisvierges est situé dans la réserve naturelle d’Our. La commune, facilement accessible en voiture et en train, offre un vaste choix touristique, qui s’étend de la culture aux centres commerciaux en passant par les nombreuses possibilités de relaxation et de repos. Troisvierges est l’endroit parfait pour séjourner avec ses deux piscines, ses terrains de tennis extérieurs et couverts, ses salles de squash, un terrain de camping de première classe, ses restaurants, ses hôtels, ses banques. Tout autour de la municipalité, de splendides chemins offrant une vue magnifique vous invitent à vous promener dans une nature pure et reposante. 
L’église franciscaine de Troisvierges, construite en 1658, abrite le plus vieil orgue du pays. C’est un bâtiment historique de valeur, au mobilier baroque, contenant des peintures de Rubens ainsi qu’une statue des Trois Vierges.